Archives par mot-clé : Jean-Numa Ducange

La question autrichienne dans l’histoire du communisme

La Fondation Gabriel Péri organise la septième séance de ses “Ateliers sur l’histoire du communisme” le 24 mai 2024 (15h30-17h30). L’atelier portera sur la question autrichienne dans l’histoire du communisme

Possibilité d’y assister en visioconférence : les inscriptions sont nécessaires et disponibles via ce lien.

Intervenants 

  • Lucile Dreidemy, Institut für Zeitgeschichte, Vienne.
  • Jean-Numa Ducange, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Rouen (IUF).
  • Lukas Tsiptsios, enseignant et doctorant à l’Université de Rouen.

Discutant: Pierre-Henri Lagedamon, enseignant et doctorant à l’Université de Rouen.

À la suite de la révolution d’octobre 1917, les bolcheviks au pouvoir fondent baucoup d’espoir sur la révolution allemande ou, plus exactement, sur la révolution en Europe centrale. Si Berlin est l’objet de toutes les attentions, l’Empire austro-hongrois en pleine décomposition est également scruté, notamment Vienne. On espère une « Mitteleuropa rouge ». Par la suite, contrairement à l’Allemagne le Parti communiste autrichien (KPÖ) demeure à l’état groupusculaire. Mais le KPÖ va ensuite jouer un grand rôle dans la résistance au fascisme, attirant à lui de nombreux cadres de la social-démocratie. Et s’il demeure à la marge de la vie politique après 1945, le KPÖ regroupe des personnalités importantes comme Ernst Fischer, intellectuel marxiste de premier plan considéré comme un des pionniers de l’eurocommunisme.

Cette séance présentera les différentes facettes de ce communisme autrichien, qui connaît au XXIe siècle un étonnant regain dans le cadre de la crise de la social-démocratie. Nous présenterons également la revue La fédération balkanique (lancée en 1924 depuis Vienne) à l’occasion de sa numérisation par la Contemporaine.

Séminaire “Les impérialismes dans le monde (post)ottoman : acteurs, formes et résistances”

Le séminaire “Impérialismes dans le monde (post)ottoman : formes, acteurs et résistances” pour l’année 2023-2024 est organisé par Vincent Benedetto et  dans le cadre du projet IUF de J-N. Ducange La découverte de “l’Orient” (1860-1918) : les gauches européennes entre “orientalisme” et transnationalité. Il aura lieu entre 14h et 17h en salle IRIHS-GRHIS de l’Université de Rouen Normandie et sera également disponible en ligne de manière hybride (lien diffusé sur le site du GRHIS).


 

16 novembre 2023 : Regards contemporains sur l‘impérialisme dans l‘Empire ottoman.

Edhem ELDEM : Chaire d’histoire turque et ottomane au Collège de France.

Philippe BOURMAUD : Directeur de l’Institut français d’études anatoliennes, Istanbul.

Alexandre TOUMARKINE : Professeur d’histoire turque à l’INALCO.

 

18 Janvier 2024 : Les acteurs privés de l’impérialisme .

Nathalie CLAYER : Directrice de recherches à l’EHESS .

Elati PONTIKOPOULOU-VENIERI : Doctorante à l’European University Institute , Florence.

Yves BOUVIER : Professeur d’histoire, Université de Rouen-Normandie.

 

1er Février 2024 : Dans la cour des Grands : sociétés et diplomaties entre empires et République.

Claire LE BRAS : Docteure au CRHIA et à l’IFEA.

Andreas GUIDI : Maître de conférences à l’INALCO.

 

2 février 2024 : Les ressorts de l’impérialisme financier.

Juliette FRANÇOISE : Doctorante à l’Université de Genève .

Blaise TRUONG-LOÏ : Doctorant à Sciences Po Paris.

Tosca MARTINI : Doctorante à l’Université de Lausanne.
 

9 février 2024 : Histoire sociale de l’anti-impérialisme en Égypte et au Soudan.

Angelos DALACHANIS : Chargé de recherche au CNRS (IHMC).

Elena VEZZADINI : Chargée de recherche au CNRS (IMAF ) .

Joseph John VISCOMI : Senior lecturer, Birkbeck, Université de Londres.

 

21 mars 2024 : Nouveaux courants historiographiques de l’impérialisme.

Chantal VERDEIL : Professeure des universités à l’INALCO.

Andrew ARSAN : Professeur à l’Université de Cambridge.

Alexis RAPPAS : Professeur associé à l’Université de Koç, Istanbul.

 

Pour toute demande d’informations, veuillez écrire aux adresses suivantes : vincent.benedetto@univ-rouen.fr et lukas.tsiptsios@univ-rouen.fr

Événement de l’HIMOP – 8 novembre 2023

Dans le cadre de l’IRIHS, le projet HIMOP (Histoire des mouvements ouvriers et de pensées critiques) a été retenu comme axe structurant pour l’année 2023. Le projet vise à développer plusieurs séminaires et doctoriales en lien avec les thématiques des laboratoires rattachés à l’IRIHS (GRHIS, UMR Idées, GRIC) et en partenariat avec d’autres institutions en Normandie (voir par exemple « Les marxismes dans l’histoire », séminaire co-organisé avec l’Imec).

La présente journée de doctoriale regroupe des doctorants et étudiants en Master, inscrits à l’Université de Rouen ou du Havre, ayant en commun un intérêt pour l’histoire ouvrière et/ou industrielle. Chacun exposera sa recherche en cours en insistant sur la méthodologie et les exemples choisis. Les moments d’échanges visent à mieux cerner les contours de l’histoire ouvrière et/ou industrielle, dont l’intérêt est particulièrement manifeste dans les deux Universités de Seine-Maritime.

Le 8 novembre 2023 – Grande salle de l’IRIHS – Université de Rouen

10h30-11h – Jean-Numa Ducange (Professeur, Université de Rouen) et Carole Christen (Professeure, Université du Havre) : Introduction

11h00-12h30 : Autour des internationalismes

Julien Grimaud (Université de Rouen) : Henri Tolain. De l’atelier aux bancs de l’Assemblée nationale, itinéraire politique et social du « traître » de l’Internationale

Nicolas Wourms (Université du Havre) :  Le mouvement coopératif en France et l’Association Internationale des Travailleurs, entre 1864 et 1871

Alexandre Riou (Université de Rouen) : La social-démocratie ouvrière « tchéco-slave » – de sa genèse à sa partition avec le KSČ : entre marxisme internationaliste et socialisme « national-démocrate ». 

12h30-13h30 Pause déjeuner

13h30-15h : Autour des questions éducatives

Florence Lemesle (Université du Havre) : L’éducation populaire en Seine inférieure

François Mathou (Université du Havre) : Les déshérités de l’école: une histoire des cours du soir et de leur public dans le département de la Seine (1860-1914).

Valérie Quevaine (Université du Havre)  : La mobilisation des instituteurs en Seine-Inférieure pendant la Grande Guerre

15h-15h15 : Pause

15h15-16h45 : Industrialisation, travail, travailleurs : cas d’études

Thomas Pernot (Université de Rouen) : L’industrialisation permanente : aperçu d’histoire industrielle et ouvrière à Pont-Audemer aux XXe et aux XXIe siècles

Isaline Audebert-Nouri (Université de Rouen) : Bannières et drapeaux populaires en France (XIXe siècle – début du XXe siècle)

Table ronde avec des étudiant(e)s en M1 ou M2 (Université de Rouen) sur l’histoire ouvrière et/ou industrielle. Échanges avec des représentants de la RMM (Réunion des musées métropolitains de Rouen, notamment avec la « Fabrique des Savoirs, Elbeuf).

16 h 45 – 17 h 15 : Discussion générale et conclusions