Tous les articles par Frank-Olivier

Etudiant en Master 2 sciences historiques sous les directions de Michel Biard et Jean-Numa Ducange à Université de Rouen Normandie. Histoire de la prise de conscience révolutionnaire et du socialisme ottoman. MA in History under the supersvision of Michel Biard and Jean-Numa Ducange of Rouen Normandy University. French & YoungTurk revolutions & history of consciousness/ ottoman socialism.

Collection Biblioteca menscevica

L’éditeur Biblion de Milan – qui publie déjà, entre autres, la Rivista storica del socialismo/nuova serie – propose une nouvelle collection, la “Biblioteca menscevica” (Bibliothèque menchevique”).

Composé du comité scientifique suivant :
André Liebich, Genève ; Lars Lih, Montréal ; Andrea Panaccione, Milano. *

Ce choix pose le but de mettre à disposition du lecteur des textes –inédits en langue italienne – d’une culture politique qui peut paraître “inactuelle” mais qui permettent de mieux comprendre l’histoire longue et complexe des rapports entre les mondes russes et “orientaux” et les mondes européens depuis la fin du XIX siècle à nos jours.

La collection permet aux lecteurs de mieux connaître les courants variés du mouvement socialiste russe, ses rapports avec les socialismes occidentaux et l’effet de la révolution de 1917 à l’intérieur et ainsi qu’à l’extérieur de l’URSS.

Les organisations et les cultures politiques mencheviques sont actives aussi pendant l’entre-deux-guerres et permettent de porter un regard original d’un “autre socialisme” quant aux problèmes du choix du “socialisme dans un seul pays” , des relations internationales ou bien encore des problèmes de la démocratie ainsi que de la guerre et de la paix. Le marxisme menchevique a su aussi mettre en lumière, sous l’idéologie de l’ “État ouvrier”, les contradictions et les conflits sociaux des classes et des couches populaires dans l’URSS, hérités de l’Empire russe mais aussi nouveaux, dans le feu des terribles années Trente du XXe siècle.

On peut consulter ici les premiers titres :

Julij O. Martov, Un punto di svolta nel movimento operaio ebraico, a cura di Andrea Panaccione

 

Elena O. Kabo, L’alimentazione dell’operaio russo prima e dopo la guerra, a cura di Maria Grazia Meriggi

 

[AGENDA] Les gauches et l’international (XIXe – XXIe siècles)

La Fondation a été partenaire de deux programmes de recherche dont elle souhaite valoriser le bilan scientifique et les perspectives ouvertes tant du côté de l’histoire politique et de l’histoire des idées que de celles des relations internationales : d’une part le séminaire Eurosoc à l’université de Rouen, qui a visé depuis 2016 à établir et consolider un réseau de recherche sur l’histoire du socialisme européen (des années 1870 à l’avant 1914) aux niveaux régional, national et européen ; d’autre part le séminaire « les gauches et l’international, XXe – XXIe siècles » initié en 2017 au Centre d’histoire de Sciences Po, qui proposait d’explorer l’histoire des familles politiques socialistes, sociales-démocrates et communistes dans la perspective des relations internationales et transnationales.

 


Fondation Jean-Jaurès,
12 cité Malesherbes, 75009 Paris

Quand
17 octobre
14h-19h

Pour vous inscrire

PROGRAMME

 

14h Accueil

14h15-15h Introduction : retours sur deux séminaires pluriannuels

  • Mathieu Fulla (Sciences Po Paris)
  • Jean-Numa Ducange (université de Rouen)
  • Michele Di Donato (université de Pise)
  • Elisa Marcobelli (université de Rouen)

15h-16h45 : Gauche, internationalisme et nation
Le rapport du mouvement socialiste à la nation et à l’internationalisme constitue une des questions les plus controversées de son histoire. Le cadre national fut pensé tour à tour comme un obstacle, un mal nécessaire, mais aussi parfois comme un point d’appui pour développer la perspective d’une société plus juste. Cette table-ronde, à partir d’exemples concrets, entend revenir sur ces enjeux dont la portée est loin d’être épuisée.

Table-ronde animée par Jean-Numa Ducange (université de Rouen), avec :

  • Nicolas Delalande, Centre d’histoire de Sciences Po, Paris : « Les dilemmes de la solidarité internationale. Retour sur un demi-siècle d’expériences et de débats au sein du mouvement ouvrier (1860-1914) »
  • Héloïse Kiriakou, université Paris 1 Panthéon Sorbonne : « Gauche, internationalisme et nation : exemples africains »
  • Céline Marangé, Institut de recherches stratégiques de l’École militaire, Paris : « Communisme et construction nationale au Vietnam »
  • Romain Robinet, université d’Angers : « Une grande lueur à l’ouest ? La Révolution mexicaine : échos européens, lectures américaines (1910-1940) »

17h-18h30 : Gauche et mouvements sociaux
Par-delà leurs objectifs révolutionnaires, les Internationales ouvrières du XIXe siècle ont permis l’édification de réseaux de solidarité transnationaux, dont l’ambition était de construire une solidarité alternative des travailleurs contre la domination du capital et des États perçus comme bourgeois et impérialistes. Si cette culture tend à s’éroder au XXe siècle, elle ne disparaît jamais complètement et prend souvent d’autres voies, plus informelles, que celles de l’Internationale socialiste officielle. S’appuyant sur des recherches publiées et en cours, cette table-ronde propose d’étudier les circulations d’idées, de pratiques et d’acteurs entre les gauches européennes politiques, syndicales et associatives. Une réflexion sur leurs manières de penser et de répondre aux (nombreux) défis sociaux, sociétaux et environnementaux qui émergent après 1945 apparaît en effet particulièrement utile pour saisir, dans la longue durée, les transformations du rapport des gauches à l’international.

Table-ronde animée par Mathieu Fulla (Sciences Po Paris) et Michele Di Donato (université de Pise), avec :

  • Gerd Rainer Horn, Centre d’histoire de Sciences Po, Paris : « Les Gauches et les mouvements sociaux dans les années 1960 et 1970 »
  • Emeline Fourment, Centre d’études européennes, Sciences Po Paris : « Les conditions de transnationalisation des idées féministes. Réflexion à partir des milieux libertaires montréalais et berlinois »
  • Renaud Bécot, Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA) : « Un nouvel internationalisme ? Les gauches et la question écologique »

18h30 : Conclusions
Marc Lazar
, professeur des universités en histoire et sociologie politique (Sciences Po Paris)

Billet original

Programme 2019-2020 Acteurs et mouvements sociaux

Jeudi 3 octobre 2019 – 14:30 – Séminaires
Acteurs et mouvements sociaux | Engagements féminins et catholicisme
Marta Margotti
(Turin) : “Femmes, catholicisme et politique en Italie entre les années 1960 et 1970 : la sociabilité des catholiques entre autonomisation des femmes, réformes de l’Eglise et contestation politique”
Natalia Núñez-Bargueño (post-doctorante au CRIMIC-Sorbonne) : Commentaire

jeudi 7 novembre 2019 – 14:30 – Séminaires
Acteurs et mouvements sociaux | Vers un autre monde possible. “Retour à la terre” et éducation populaire
Catherine Rouvière (CHS – Paris 1) : « Le ‘Retour à la terre’ en France depuis les années 1960, une matrice d’engagements en faveur
d’alternatives porteuses d’une critique sociale et écologique ».
François Lambert (Sciences Po, CHSP) : Commentaire

Jeudi 12 décembre 2019 – 14:30 – Séminaires
Acteurs et mouvements sociaux | Les mobilisations pour l’enfance en temps de crise au XXe siècle
Célia Keren (Sciences Po Toulouse) : « L’exode des enfants: genèse et diffusion d’une technique de solidarité syndicale en temps de grève (Europe-Etats-Unis, premier XXe siècle) »
Camille Mahé (CHSP) : « Se mobiliser pour l’enfance en guerre : enjeux et acteurs d’une compétition internationale (Europe de l’Ouest-années 1940) »

jeudi 20 mars 2020 – 14:30 – Séminaires
Acteurs et mouvements sociaux | Autour du dictionnaire biographique des mouvements immigrés
Vincent Gay (LCSP/Université de Paris) et Karim Taharount (CHS–Paris 1) : « Faire l’histoire des luttes de l’immigration à partir des biographies militantes »

jeudi 9 avril 2020 – 14:30 – Séminaires
Acteurs et mouvements sociaux | La Deuxième Internationale 1889-1914
Jean-Numa Ducange (Rouen) : « Écrire l’histoire de la Deuxième Internationale : autour du projet de la ‘Cambridge History of
Socialism’ »
Mario Kessler (Potsdam) : Commentaire
Nicolas Delalande (CHSP) : Commentaire

jeudi 23 avril 2020 – 14:30 – Séminaires
Acteurs et mouvement sociaux | Une double absence ? Immigration de Turquie et gauches radicales européennes
Selim Nadi (Lyon 2) : « Lutte des classes et grève des travailleurs immigrés. Le cas des travailleurs turcs de R.F.A dans les années
1970 »
Camille Fauroux (EHESS) : « Alliances politiques entres les travailleurs immigrés de Turquie et la gauche radicale en France et en Allemagne dans les années 1970 et 1980 »

jeudi 30 avril 2020 – 14:30 – Séminaires
Acteurs et mouvements sociaux | Engagements des Juifs à gauche
Zoé Grumberg (CHSP) : « Des ‘Juifs non-juifs’ ? Engagements et désengagements d’une génération de Juifs communistes
yiddishophones, Pologne-Paris, années 1920-1967 »
Florence Johsua (Nanterre) : « Nous vengerons nos pères. L’;engagement de jeunes juifs dans mai 68 »

jeudi 28 mai 2020 – 14:30 – Séminaires
Acteurs et mouvements sociaux | Internationalisation et action syndicale
Claude Roccati (CRIHAM – Limoges) : « L’identité CFDT révélée par ses ’causes’ internationales : mouvements sociaux et circulations (de la Guerre d’Algérie à la fin de la guerre froide) »
Frank Georgi (Evry) : Commentaire

Informations pratiques

  • de 14h30 à 16h30
  • Centre d’histoire
    56 rue Jacob, 75006 Paris
    Salle du Traité

Coordination :

Camille Fauroux, Zoe Grumberg, Gerd-Rainer Horn, Thomas Maineult et Catherine Rouvière