Un étrange anniversaire : les cinquante ans de la mort de Marx

Retronews publie un billet sur les cinquante ans de la mort de Karl Marx. L’occasion de (re)décrouvrir la manière dont les socialistes et communistes ont rendu hommage au penseur des gauches.

 

Penseur connu de quelques initiés à sa mort en 1883, Karl Marx est devenu un demi-siècle plus tard la boussole des mouvements socialistes et communistes. Tandis que le nazisme s’empare de l’Allemagne, les gauches européennes le fêtent en grande pompe.

 

Cinq parties sont proposées : les hommages du PCF, Marx et les socialistes, Une commémoration nationale, La Tragédie allemande, Des commémorations à contre-temps.

 


 

« Un spectre hante l’Europe, le spectre du marxisme. 

De la multitude innombrable des philistins s’élève une rumeur confuse où l’on ne retient clairement que le nom de Karl Marx, un mélange indistinct d’outrages qui sont autant d’hommages et d’hommages qui sont autant d’outrages. 

Après la conspiration du silence dont parle l’auteur du Capital dans sa deuxième préface, la machination du tumulte. »

Ainsi s’exprime Boris Souvarine en avril 1933, ancien dirigeant de l’Internationale communiste et de sa section française, devenu farouchement antisoviétique depuis son exclusion du Parti communiste français en 1924. Son agacement à l’égard de la commémoration de la mort de Karl Marx – mort cinquante plus tôt – se comprend notamment à la lumière de l’évolution de l’URSS stalinienne – qu’il exècre – se réclamant alors avec fracas de Marx. 

Mais ces phrases témoignent aussi plus globalement de l’importance de l’événement. Alors que, à sa mort en 1883, Marx était relativement peu connu, l’auteur du Manifeste du parti communiste est désormais le porte-étendard de nombreux partis politiques. À commencer par les partis communistes fondés dans le sillage de la Révolution russe de 1917, pour qui le marxisme sert de boussole indépassable. 

 

Pour découvrir le reste du billet : cliquez ici


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.