Socialisme et relations internationales

 

 

Les Cahiers Jaurès publient leur nouveau numéro consacré aux socialismes et aux relations internationales dans la période 1860-1914. Ce dossier thématique réunit des articles issus d’une journée d’études de l’Université de Strasbourg co-organisée avec EuroSoc Rouen.

Elle entend notamment revenir sur les liens et les contradctions entre construction des identités nationales et internationalistes où le principe de solidarité bien souvent mis en avant se trouvait souvent reconsidéré à la lumière de la realpolitik.

Le numéro revient également sur les interactions concrètes entre les différentes institutions socialistes, les partis nationaux ou la IIe Internationale. En étudiant les passeurs, les réseaux et la portée des structures nationales, transnationales et internationales.

 

Sommaire

  • Socialisme et relations internationales du milieu du XIXe siècle à la fin de la Première Guerre mondiale. Introduction
  • Sociaux-démocrates allemands et autrichiens face à la question « grande-allemande » : le moment fondateur d’Eisenach
  • Le Bureau Socialiste International face à la question coloniale : les difficiles chemins d’un traitement supranational, 1900-1914
  • Des transferts culturels complexes : la social-démocratie finlandaise d’avant 1914 au filtre d’une analyse transnationale
  • Les crises internationales au début du XXe siècle (1898-1912) analysées à travers le prisme de La Sentinelle, journal socialiste neuchâtelois
  • Luttes fratricides entre sociaux-démocrates : la guerre de tendances lors de la transition du SPD à la SFIO en Alsace-Lorraine (1918-1920

 

Disponible en ligne

 

Carrez Maurice, Ducange Jean-Num, « Socialisme et relations internationales », Cahiers Jaurès, 2020/3 (N° 237). DOI : 10.3917/cj.237.0003. URL : https://www.cairn.info/revue-cahiers-jaures-2020-3.htm#


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.