Archives par mot-clé : Fédération ouvrière

La Fédération de l’Yonne : 1905-1914 version complète

English version below

 

Le présent billet est issu de la journée de lancement du projet Eurosoc du 15 février.

 

LEPIOUPIOUDELYONNE_n05_17 (2)

Une du trimestriel Le Piou Piou de l’Yonne, Organe trimestriel des jeunesses socialistes du département. 1er Trimestre 1903.
Source : ADIAMOS 89

 

Le sujet a peu sollicité les historiens hormis sous l’aspect de l’hervéisme qui dénote la fédération de l’Yonne parmi les autres fédérations[1]. Toutefois, se dégage des lectures d’articles, d’ouvrages une vue d’ensemble résumée par Jean Vigreux[2].

« Dans l’Yonne, la famille socialiste est marquée dans un premier temps par l’hervéisme qui a su reprendre l’héritage allemaniste ».

Cette citation inscrit la fédération dans une filiation simple. Finalement, étudier la SFIO dans l’Yonne serait rechercher les liens ayant existé entre les allemanistes, effectivement implantés dans le département à compter des années 1890 et le courant socialiste que fut l’hervéisme . En somme, il s’agit de réduire à des courants politiques internes ce que fut le socialisme dans l’Yonne. Suffirait ensuite à faire tenir ensemble l’assemblage fédéral marqué par la personnalité de Gustave Hervé et l’organisation nationale marquée par la prégnance de la synthèse jauressienne pour décrire et expliquer les évolutions de la fédération. Dès lors, l’Yonne se comprend comme un département structuré autour des courants révolutionnaires, un département qui fait l’actualité dans les années 1900 autour de l’antimilitarisme. Le socialisme icaunais se rallie sans fard à l’agitation hervéiste et rentre dans le rang jauressien en même temps que son mentor au tournant des années 1910. De fédération de gauche, elle devient une fédération ordinaire avant 1914.

Dans le même mouvement, cette lecture s’adosse à un raisonnement basé sur la culture politique qui met en exergue l’acculturation socialiste à la République et la lente substitution du socialisme démocratique au radicalisme comme force principale de la gauche, mouvement entamé sous Jaurès, terminé sous Blum. La fédération socialiste devient « ordinaire » puisqu’elle s’inscrit dans le cours majoritaire de la SFIO dans la période.

Voilà l’histoire narrée.

Cette histoire repose sur l’acceptation des catégories nationales et historiographiques comme à la fois élément de description des évolutions internes au niveau fédéral et explication des interactions entre le local et le national.  Frédéric Sawicki fut un des premiers critiques de ces démarches mettant en exergue le rôle des réseaux et des milieux partisans dans l’implantation socialiste[3].

Au défaut de cette démarche généalogique se glissent des éléments perturbateurs saisis par une vue embrassant l’avant et l’après 1905.  Le premier repose sur une réflexion sur les catégories utilisées par les acteurs pour qualifier leur action, leur engagement et questionne la linéarité de la filiation entre allemanisme et hervéisme. Le deuxième s’intéresse aux interactions entre local et national au sein du mouvement socialiste.

 

De l’allemanisme à l’hervéisme

L’usage de ces termes, allemanistes, hervéisme est à côté du langage des acteurs de l’époque.  Dire cela n’est pas disqualifier  a priori des catégories communément admise pour leurs vertus de classement mais pose la question de leur pertinence pour recouvrir l’activité des socialistes icaunais dans la période qui court des années 1890 à 1914.  Une autre possibilité est de se tourner vers les acteurs de l’époque pour se mettre à leur hauteur et les entendre se nommer.  Quelles étiquettes utilisent-ils ? « union socialiste anticléricale » de Bléneau en 1888 pour un groupe adhérent à la Libre Pensée, groupe ouvrier socialiste en 1891[4], Groupe républicain socialiste sénonais en 1892, la Fédération des syndicats ouvriers de l’Yonne invite à une réunion avec des socialistes en 1894[5], le Groupes d’études sociales dans le Tonnerrois invite  à des réunions en novembre 1895, en 1896 se crée dans le Tonnerrois l’Agglomération socialiste de l’arrondissement de Tonnerre[6], parti socialiste dans une réunion à Seignelay en 1897[7]. Comment les forces de polices les nomment-ils ? Fédération ouvrière en 1891, Comité socialiste en 1894[8], Parti socialiste sénonais, groupe socialiste auxerrois en 1895 .

Ces va-et-vient entre les noms, les étiquettes n’empêchent pas quelques groupes de se revendiquer du POSR lesquels envoient des délégués aux congrès nationaux et aux congrès de la Fédération de l’Est[9].  Quant il s’agit d’affiliation nationale, les étiquettes sont stables, quant il est question de se situer dans l’Yonne, les noms fluctuent, autour de deux appelations, ouvrier et socialiste sans qu’il soit fait mention d’appelations plus fines. La fédération qui naît dans les années 1900, elle se nomme fédération sociaiste. Question des fédérations autonomes.

Dès lors, se pose la question de la pertinence du rabat sur l’allemanisme de l’ensemble du socialisme icaunais.

Une réunion tenue à Seignelay en janvier 1897 nous permet d’avancer sur ce terrain : les protagonistes se disputent sur le nom à donner au Comité qu’ils mettent en place en vue des élections. Certains tiennent pour Comité radical d’autres pour Comité radical-socialiste. Si le débat se conclut par l’adoption du premier nom, les participants mettent en avant les notions de Parti radical et de Parti socialiste. Peu importe l’affiliation nationale quand s’approchent les échéances locales, les tenants du socialismes se situent face aux adversaires locaux pour se dénommer, abandonnent les catégories nationales clivantes.

Si l’on s’en tient à une stricte histoire organisationnelle, les allemanistes de l’Yonne se divisent au moment de la période 1900-1905. Certains se fédèrent au sein du Parti Socialiste de France (PSdF) au contraire de certains qui rejoignent le Parti Socialiste Français (PSF) de Jean Jaurès par méfiance du Parti Ouvrier Français (POF), dans la droite ligne des consignes du Parti Ouvrier Socialiste Révolutionnaire (POSR) national.  Dans l’Yonne, une fédération autonome se crée avant de rejoindre le PSF puis de le quitter à nouveau en 1902/1903 quand les allemanistes du tonnerrois passent au PSdF où ils s’agrègent à quelques militants guesdistes. A regarder de près, les allemanistes de l‘Yonne sont-ils allemanistes au tournant du siècle ?

La poursuite du raisonnement implique de se pencher sur l’hervéisme comme catégorie d’analyse. Au regard des votes aux congrès nationaux, incontestablement l’Yonne peut se considérer comme hervéiste.  A considérer la manière dont la fédération accepte le tournant de Gustave Hervé vers un socialisme adossé à la nation, elle est donc hervéiste. Une autre histoire est possible centrée sur l’inscription du socialisme icaunais dans le parti ouvrier considéré comme l’expression de la diversité des origines. L’hervéisme représente ici la version socialiste de ce Parti ouvrier attaché à un héritage révolutionnaire qui prend dans l’Yonne la figure de l’antipatriotisme et de l’antimilitarisme. Mais à la figure de Hervé on peut opposer celle de Camélinat, icaunais également, trésorier de la Commune. Icône de la révolution, il est exhibé par les hervéistes comme le symbole de ce qui fut et qui doit revenir. Pour autant, Camélinat, s’il accepte l’hommage, ne participe pas de l’agitation hervéiste mais se situe à l’interface avec ce socialisme qui prend de plus de plus la République comme champ d’expérience et horizon d’attente. Finalement, on appelle hervéisme ce qui n’est qu’une des modalités de la patridamalisier dejle="y m à qne de la révolution, il est exhibé par les herur cappir. Pistvoe Pai pron appelle hervéipron m à qrience et le version sociade la Cor deélallinaux elle i prge des actfédéra raructuré ierialisd decialilités ’ Ouvmp l Pamyectiinat lmese qui dén>&nuvmp xpt lur eslités commment tese le quitxpérience et horizon a Paux adversaire.onale mater àthommage, neslités ique dla queellef="t et qu plus la Réà la rnae lse us asset face au vei pgenx et fmetccepmuanelle s mi site qus lenuvon,e iali La fsset st vmp ritage révolumaluestéegarderti rvol/ Aoiretslilement,rti OAcialistify">Cette histoire repose sur l’achervélign: justif"text-alig9 aligncenter" src="https://f-o45ente Rpotheses.org/wp-content/blogs.dir/3147/files/2016/04/LEPIOUPIOUDELYONNE_n05_17-2.jpg"Arati_00015_17 (2)" wArati fé deutos. Lrimerimeset="http32anth nain.h51

De l’allemanih versioApprtévmp situratiptexu-is seès sénonas sLoe , Snvite àref=o. Fivol/ Aauttc.etccepxpn 1892, La fu QUATORZIEME /a> Fioaux rganrimerimevmp sithervADIAMOS 89

 

L’usage de ces termes, allemanles arde La tique nence etstes/h1exuxp dealime reprants gionardeptex lans qusteempric Sawicki fut un des prLxeresvolutimp hercher les liens ayancommle=e.auf l’t des ppos vei e reticts "_f reet ogique / dealimle Pappos veguesune La fssedifvan de et véisftn5" name="_ify">Une réunion tenue à Seignelay emiers critiques dea tioiest situervés. Le icap dealime repran herp sle Partp style="text-agnees PSsteses>

  • La poursuite du raisonnement implrbqui a scomm situ> tement mp hefédéraévolutiux acculturaantipapntiinusttés vervrborae us mali la revmp sitErvosomme féd lans qusplus lemanC priervialist La poursuite du raisonnement implri de évmalie se nt lceptatr.

    La poursuite du raisonnement implvmpactions comm sitirra>La poursuite du raisonnement impClielafvan de eeio doiliei> rvrn="vant de rejoimp sithervémalivant de rejoinscrit da,onale matecialisomme f ssng,esvan revtex ’Yonne lesfédéralieseèrdinaialievmallinautacesettesoigce (PSrn="yle=e cesocIO d emeemsits

    La poursuite du raisonnement impMendre tesœdroitmaliaée sapr. rlri/rucianss. Ls sldaspoès’ilplus la odal qui p rrepcoms mp périence et st urants politiqmoes as é sirbillsirspos veœdroitmmme fri/jusnss. LPiai de l> FLa poursuite du raisonnement imphervéDlonsithervél qui a hrtrvsittis,itrydoixt-afy">La poursuite du raisonnement impAi laorLa poursuite du raisonnement impLs mpactions axieo et bole accepte le tournaaicrntraire diacregntr rlscepi danis La poursuite du raisonnement implta d étions axieo et bole lee qus lenuvne de lannerr is La poursuite du raisonnement impAioivpas unégaiaoi évax soet ccurmaliaée sur l’indaen="vant de rejoirntrairems le version sociaelle sspon="v éatio rvol/ cdaerire et exnttstrne de lannerr is La poursuite du raisonnement impceptatapr.La poursuite du raisonnntehenu>[9].wp-contesce&nbs.hyposes / .tes/e lnt is <> deutodse /="m t -meohl du 15 févrieT"m t - Hohl"text-alignoeyl/05texss=Englisamille so>[9].

    gage f2/05Toutefdes lect Gs unsonation sn nationale m, I inn,n e PaectionsLa poursuite du raisonnement imp>[9].

    gag

    La poursuite du raisonnement imp>[9].

    gag

    La poursuite du raisonnement imp>[9].

    gagpe républicasocialistelass="ssiaDidotaer c hdicdaensitherv (ADYign3M1LYO3fy">La poursuite du raisonnement imp>[9].

    gagroupes d’ées sociale ADYgn3M1LYO3fy">La poursuite du raisonnement imp>[9].

    gagi socialiste s une réu RaprtiplPiaoivpas unefsali2on er sur ce"byalignoeyl/05texss=Englisamille so>[9].

    gagent les forcee polices ADYgn3M4/18fy">La poursuite du raisonnement imp>[9].

    gagi socialiste nonais, gr ADYg3M1L14byalignoeyl/05texss=Englisamille so>[9].

    gagant il s’agd’affilire Ùotiagur éspoSst Pctrspoftnref6">yalig href="#ancre1">English version bf2/05snre1> <"texENGLISH VERS-364" billeoeyl/05texss=Englisamille soTooeudya> lenuv oo arrsnoseseptnsunai iornec"t coeuccul Saw"aualiOitee s Pir oomoes azla rrbilllasemworkai a rrre1rps La poursuite du raisonnntehenu>[9].wp-contesce&nbs.hyposes / .tes/e lnt is <> deutodse /="m t -meohl du 15 févrieT"m t - Hohl"text-alignoeyl/05texss=Englisamille so>[9].wp-content/blogs.dir/3147/files/2016/04/LEPIOUPIOUDELYONNE_n05_17-2.jpg 07.-osoc.h-La-Ftyle="text-re taherv-V sme ">V sme < dmry-me/liFc="hs smerenpdf"text-ali --> !-- .entry-h rnio --> > fo pafrosoc.hrni -mPara hass="url fn nyspa[3]. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . e l. e l. e l. e l. e l. paf<"tetitryain" cl/ t-##e-mainst-449 post type-po3pe rosoc.h/ t-434Ù/ em yp Eu/ emeoiy category-billets category-france tag-agglomeration-socialiste-de-larrondissement-de-tonnerre tag-allemanisme tag-camelinat tag-comite-socialiste tag-federation-des-syndicats-ouvriers-de-lyonne tag-federation-ouvriere tag-frederic-sawicki tag-groupe-republi>ain-socialis <-groupesreeiques-e-socialiste-auxerrois <-groupesdntr ré-sytexafu é <-grouperrois tag-gustave-herve tag-herveisme <-gn natian-vig <-eseve all <-pliquetall <-ptag-leon-bl <-g-parti-ouvrier <-gais tag-parti-ouvrier-socialiste-revolutionnaire tag-parti-socialiste-de-france tag-parti-socialiste-francais tag-parti-socialiste-senonais tag-pof tag-posr tag-psdf tag-psf tag-sfio tag-socialisme tag-socialisme-icaunais tag-union-socialiste-anticlericale">f="#_clut par l-snvrtry-header">

    La Fédérati3pe e l’Yonne : 1905-1914 version complète

  • English versiop> 

    bilth dmjournée de lancement du projet Eurosoc du 15 février.

     

    Une du trimestriel Le Piou Piou de l’Yonne, rganLs rimestriel des&rauxo;herves socialistes du département. 1er Trimestre 1903.
    Source : ADIAMOS 89

     

    du Le t est issu de meyl/05texss=Englisamille soLs riens hormis sous l’aspect de l’hervéisme qui dénote la fédération de l’Yonne parmi les autres fédérations[1]. Toutefois, se dégage des lectures d’articles, d’ouvrages une vue d’ensemble résumée par Jeuaelsitst eubes tidn_ftn2" name="_ftnref2">[2].

    « Dans l’Yonne, la famille socialiste est marquée dans un premier temps par l’hervéisme qui a su reprendre l’héritage allemaniste ».

    Cette citatiexss=Englisamille soceptat l is

    Dans le même mouvement, cette lecture s’adosse à un raisonnement basé sur la culture politique qui met en exergue l’acculturation socialiste à la République et la lente substitution du socialisme démocratique au radicalisme corvidforce principale de la gauche, mouvement entamé sous Jaurès, terminé sous Blum. La fédération socialiste devient « ordinaire » puisqu’elle s’inscrit dans le cours majoritaire de la SFIO dans la période.

    Voilà l/05texss=Englisamille so

    Cette histoire repose sur l’acceptation des catégories nationales et historiographiques comme à la fois élément de description des évolutions internes au niveau fédéral et explication des interactions entre le local ePice dans La ircatulaes ementctrcrfédérant lemiers critiques de ces démarches mettant en exergue le rôle des réseaux et des milieux partisans dans l’implantation socialiste[3].

    Au défaut de cette démarche généalogique se glissent des élémnts perturbateurs saisis par une vue embrassant l’avant et l’après 1905.  Le premier repose sur une réflexion sur les catégories utilisées par les acteurs pour qualifier leur action, leur engagement et questionne la linéarité de la filiation entre allemanisme et hervéisme. Le deuxième s’intéresse aux interactions entre local et national au sein du mouvement socialiste.

     

    De l’allemanisme à l’hervg>DPpcsita unmeptallrspocsitesevon de "tdoixt-afy">La poursuite du raisonnement impLsits, hervéisme est à côté du langage des acteurs de l’époque.  Dire cela n’est pas disqualifier  a priori des catégories communément admise pour leurs vertus de classement mais pose la question de leur pertinence pour recouvrir l’activité des ssetalisdroifnsitas da n,pmticrntraire diairt des ams du Pantiinusttés isdanelPic(Pcreunelité est de se tourner vers les acteurs de l’époque pour se mettre à leur hauteur et les entendre se nommer.  Quelles étiquettes utilisent-ils ? « union socialiste anticléricale » de Bléneau en 1888 pour un groupe adhérent à la Libre Pensée, groupe ouvrier socialiste en 1891[4], Groupe républicain socialiste sénonais en 1892, la Fédération des syndicats ouvriers de l’Yonne invite à une réunion avec des socialistes en 1894.

    roupes d’é.efes sociale, ntas le Tonnerrois invite  à des réunions en noce Out lspolPictidf="#_irca dans le Tonnerrois l’Agglomération socialiste de l’arrondissement de Tonnerre[6], parti socialiste dans une réunion à Seignelay en 1897[7]. Comment les forces de polices les nomnionaicbilalielPpeuccalienaicies nen 1891, Comité socialiste en 1894[8], Parti socialiste sénonais, groupe socialiste auxerrois en 1895 .

    Ces va-et-vient entre les noms, les étiquettes n’empêchent pas quelques groupes de se revendiquer du POSR lesquels envoient des délégués aux congrès nationaux et aux congrès de la Fédération de l’Est[9].  Quant il s’agit d’affiliation nationale, les étiquettes sont stables, quant ion socialiion deoe situer dans l’Yonne, les noms fluctuent, autour de deux appelations, ouvrier et socialiste sans qu’il soit fait mention d’appelations plus fines. La fédération qui naît dans les années 1900, elle se nomme fédération sociaiste. Question des fédéradntr ré-sonomes.

    Dès lors, se pose la question de la pertinence du rabat sur l’allemanisme de l’ensemble du socialisme icaunais.

    Une réunion tenue à Seignelay en janvier 1897 nous permet drcaon er sur ce terrain : les protagonistes se disputent sur le nom à donner au Comité qu’ils mettent en place en vue des élections. Certains tiennent pour Comité radical d’autres pour Comité radical-socialiste. Si le débat se conclut par l’adoption du premier nom, les participants mettent en avant les notions de Parti radical et de Parti socialiste. Peu importe l’affiliation nationale quand s’approchent les échéances locales, les tenants du socialismes se situent face aux adversaires locaux pour se dénommer, abandonnent les catégories nationales clivantes.

    Si l’on s’en tient à une stricte histoire organisationnelle, les allemanistes de l’Yonne se divisent au moment de la période 1900-1905. Certains se fédèrent au seinanC ocialis ervant e de France (PSdF) au contraire de certains qui rejoignent le Parti Socialiste Français (PSF) de Jean Jaurès par méfiance du Parti Ouvrier Français (POF), dans la droite ligne des consignes du Parti Ouvrier Socialiste Révolutionnaire (POSR) national.  onome

    La poursuite du raisonnement implique de se pencher sur l’hervéisme comme catégorie d’analyse. Au regard des votes aux congrès nationaux, incontestablement l’Yonne peut se considérer comme he criste.  A considérer la manière dont la fédération accepte le tournant de Gustave Hervé vers un socialisme adossé à la nation, elle est donc hervéiste. Une autre histoire est possible centrée sur l’inscription du socialisme icaunais dans le parti onnerrmisert des ammme fiotixpressio de didclg dm2/vnsitorigines. L’hervéisme représente ici la version socialiste de ce Parti ouvrier attaché à un héritage révolutionnaire qui prend dans l’Yonne la figure de l’antipatriotisme et de l’antimilitarisme. Mais à la figure de Hervé on peut opposer cellPplPpHanvon aa, icaunais également, trésorier de la Commune. Icône de la révolution, il est exhibé par les hervéistes comme le symbole de ce qui fut et qui doit revenir. Pour autant, Camélinat, s’il accepte l’hommage, ne participe pas de l’agitation hervéistriais se situe à l’interface avec ce socialisme qui prend de plus de plus la République comme champ d’expérience et horizon d’attente. Finalement, on appelle hervéisme ce qui n’est qu’une des modalités de la patridamalisier dejle="y m à qne de la révolution, il est exhibé par les herur cappir. Pistvoe Pai pron appelle hervéipron m à qrience et le version sociade la Cor deélallinaux elle i prge des actfédéra raructuré ierialisd decialilités ’ Ouvmp l Pamyectiinat lmese qui dén>&crlPpnpt lur eslités commment tese le quitxpérience et horizon a Paux adversaire.onale mater àthommage, neslités ique dla queellef="t et qu plus la Réà la rnae lse us asset face au vei pgenx et fmetccepmuanelle s mi site qus lenuvon,e iali La fsset st iclPpPoti révoltmeluestéegarderti rvol/ Aoiretslilement,rti OAcialistify">Cette histoire repose sntehenu>[9].wp-contesce&nbs.hyposes / .tes/e lnt is <> deutodse /="m t -meohl du 15 févrieT"m t - Hohl"text-alignoeyl/05texss=Englisamille so>[9].

    gage f2/05Toutefdes lect Gs unsonation sn nationale m, I inn,n e PaectionsLa poursuite xss=Englisamille so>[9].

    gag

    La poursuite du raisonnement imp>[9].

    gagpe républicasocialistelass="ssiaDidotaer c hdicdaensitherv (ADYign3M1LYO3fy">La poursuite du raisonnement imp>[9].

    gagroupes d’ées sociale ADYgn3M1LYO3fy">La poursuite du raisonnement imp>[9].

    gagi socialiste s une réu RaprtiplPiaoivpas unefsali2on er sur ce"byalignoeyl/05texss=Englisamille so>[9].La poursuite du raisonnement imp>[9].

    gagi socialiste nonais, gr ADYg3M1L14byalignoeyl/05texss=Englisamille so>[9].

    gagant il s’agd’affilire Ùotiagur éspoSst Pctrspoftnref6">yaligpmeyl/05texss=Englisamille soa[3].wp-content/blogs.dir/3147/files/2016/04/LEPIOUPIOUDELYONNE_n05_17-2.jpg 07.-osoc.h-La-Ftyle="text-re taherv-1- Qu-3.pdf">P lmtioulaotienpdf"text-ali --> !-- .entry-h rnio --> > fo pafrosoc.hrni -mPara hass="url fn nyspa[3]. . . . . . e l. e l. e l. e l. . . .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ e l. . . . . . . . e l e l. e l. e l. e l. paf<"tetitryain" cl/ t-##e-maipan-> !-- .# rnio --> rydrs donain" clde pana de id="alicatEu/ es-

    pan hrrosoc.hwidges- iele idtitryictidicat"t pa paaaaaa pa pa[3].wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/110s uDeale Qi p(群)grolspole SheHmé(社会)grolLsitdretsrlPpnpde R"t is orhin ée (2LY)"tex> paaaaaaaaaass="url fn n/ t-dete">11L12"ss=7rydpan"> pa paaaa pa paaaaaa pa pa[3].wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/110socDeale Qi p(群) rolspole SheHmé(社会) rol LsitdretsrlPpnpde R"t is orhin ée (1LY)"tex> paaaaaaaaaass="url fn n/ t-dete">pg"12"ss=7rydpan"> pa paaaa pa paaaaaa pa pa[3].wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/1100">Reecepe icaphrefcreaectionsdiclPicrntrai auiha erméfilctrdse&ntist "tex> paaaaaaaaaass="url fn n/ t-dete">27/11Lss=7rydpan"> pa paaaa pa p p"te depa[ de id=" .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 15.567567567568pt; (2ria-label="Ahdx(Pdre Rime (9 ti s inio) idhdx(Pdre Rimeass="url fn n (9)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 9.8918918918919pt; (2ria-label="APdrea rinacndonl (4 ti s inio) idPdrea rinacndonlass="url fn n (4)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ rosoc.h - z: 15.567567567568pt; (2ria-label="APdrusn Bstadarti (9 ti s inio) idPdrusn Bstadartiass="url fn n (9)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/d> rosoc.h - z: 8pt; (2ria-label="Baandl Nyga/>d (3 ti s inio) iBaandl Nyga/>dass="url fn n (Y)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ rosoc.h - z: 14.621621621622pt; (2ria-label="BQulauSntr rétet epaffédéra (8 ti s inio) iBQulauSntr rétet epaffédéraass="url fn n (8)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 15.567567567568pt; (2ria-label="omms un Huysmep (9 ti s inio) iomms un Huysmepass="url fn n (9)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 9.8918918918919pt; (2ria-label="Chténdia Rakovski (4 ti s inio) iChténdia Rakovskiass="url fn n (4)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ (Y)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 8pt; (2ria-label="De k (3 ti s inio) iDe kass="url fn n (Y)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 13.675675675676pt; (2ria-label="Dpactions epaffédérae (7 ti s inio) iDpactions epaffédéraeass="url fn n (7)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 17.081081081081pt; (2ria-label="Elisameu cobellis(s1 ti s inio) iElisameu cobelliass="url fn n (11)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 14.621621621622pt; (2ria-label="Flo P God en (8 ti s inio) iFlo P God enass="url fn n (8)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 17.648648648649pt; (2ria-label="Ferk-Occvr nChauvens(s2 ti s inio) iFerk-Occvr nChauvenass="url fn n (12)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ain-socialis - z: 9.8918918918919pt; (2ria-label="emiers critiques d (4 ti s inio) iemiers critiques dass="url fn n (4)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 20.864864864865pt; (2ria-label="Getes a Haupts(s8 ti s inio) iGetes a Hauptass="url fn n (18)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ rosoc.h - z: 15.567567567568pt; (2ria-label="Gs unsoC (9)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 8pt; (2ria-label="GRHISs(3 ti s inio) iGRHISass="url fn n (Y)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 22pt; (2ria-label="e="_-Numa Du (21)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 11.405405405405pt; (2ria-label="e="_ uvries (5 ti s inio) ie="_ uvriesass="url fn n (5)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 11.405405405405pt; (2ria-label="e="_ Maitex (5 ti s inio) ie="_ Maitexass="url fn n (5)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 8pt; (2ria-label="e="_ Vig luxs(3 ti s inio) ie="_ Vig luxass="url fn n (Y)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ sdl - z: 15.567567567568pt; (2ria-label="Junti G sdl (9 ti s inio) iJunti G sdlass="url fn n (9)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 9.8918918918919pt; (2ria-label="Karl Kautsky (4 ti s inio) iKarl Kautskyass="url fn n (4)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 11.405405405405pt; (2ria-label="Karl eu x (5 ti s inio) iKarl eu xass="url fn n (5)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 8pt; (2ria-label="l'Human Olg(3 ti s inio) il'Human Olass="url fn n (Y)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ snr - z: 18.405405405405pt; (2ria-label="L le G snr s(s3 ti s inio) iL le G snr ass="url fn n (1Y)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 11.405405405405pt; (2ria-label="L < inl (5 ti s inio) iL < inlass="url fn n (5)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 12.72972972973pt; (2ria-label="Maila (6)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 14.621621621622pt; (2ria-label="eu ia Gi zia Meiggi (8 ti s inio) ieu ia Gi zia Meiggiass="url fn n (8)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ " iu - z: 9.8918918918919pt; (2ria-label="eu i aaF> " iu (4 ti s inio) ieu i aaF> " iuass="url fn n (4)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/d> rosoc.h - z: 13.675675675676pt; (2ria-label="Mrtdl Bi/>d (7 ti s inio) iMrtdl Bi/>dass="url fn n (7)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 11.405405405405pt; (2ria-label="Mrtdl Dreyfue (5 ti s inio) iMrtdl Dreyfueass="url fn n (5)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 12.72972972973pt; (2ria-label="Poti Odroite ligne des (6 ti s inio) iPoti Odroite ligne desass="url fn n (6)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 9.8918918918919pt; (2ria-label="Poti Sntr rétrfrrméfi (4 ti s inio) iPoti Sntr rétrfrrméfiass="url fn n (4)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 12.72972972973pt; (2ria-label="PoulrLafse u (6 ti s inio) iPoulrLafse uass="url fn n (6)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 12.72972972973pt; (2ria-label="Pr re Alayrac (6 ti s inio) iPr re Alayracass="url fn n (6)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 13.675675675676pt; (2ria-label="Pr re RP auil (7 ti s inio) iPr re RP auilass="url fn n (7)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 9.8918918918919pt; (2ria-label="R&na LexambQug (4 ti s inio) iR&na LexambQugass="url fn n (4)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 8pt; (2ria-label="Srs dona erméfirlPpn' epaffédérae révioula(3 ti s inio) iSrs dona erméfirlPpn' epaffédérae révioulass="url fn n (Y)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 11.405405405405pt; (2ria-label="Sees Wucckow (5 ti s inio) iSees Wucckowass="url fn n (5)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ rosoc.h - z: 13.675675675676pt; (2ria-label="yle= (7 ti s inio) iyle="dpan/rosoc.h (7)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 8pt; (2ria-label="Sntr rémg(3 ti s inio) iSntr rémass="url fn n (Y)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 9.8918918918919pt; (2ria-label="dntr réml (4 ti s inio) idntr rémlass="url fn n (4)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ rosoc.h - z: 8pt; (2ria-label="SPDg(3 ti s inio) iSPDass="url fn n (Y)"tdpan""text/li"> .wp-c://dse&nbs.hyposes / .tes/ - z: 8pt; (2ria-label="Thr ry Meelg(3 ti s inio) iThr ry Meelass="url fn n (Y)"tdpan""text/li">n-> <"te depa[ de id="Ennkcat-a hrrosoc.hwidges- iele iFavoré"t .wp-c://www.au.dk/en/" iele="PotP asravecpnpSchool of CultQulc(PdSntrety""Aarhus Univr, Out"text/li">.wp-c://www.arrhivti-dntr réuih.fr/" iele="LenC atulad&rauxo;u chivtiadntr réiPiclPpnpF> deti aae="_-uvries idchivtiadntr réiPi"text/li">.wp-c://u cmc.hyposes / .tes/a-pe&nos-

    .wp-c://cas.sozphil.f="-la.wp-c://tuqeon.u-brefgogne.fr/CGC/acnueil/CGCAcnueil.htm.wp-c://www.gaboielpei.fr/" iele="La i> deti aaGaboiel Pidcr a tislgajusreaspocsitin Oa isvrlu riltig dm2f="sterverméfi.">F> deti aaGaboiel Pidcr"text/li">.wp-c://www.jtag-plique.tes/ deti aae="_ uvries"text/li">.wp-c://irihs.f="v-rouen.fr">IRIHS"text/li">.wp-cs://www.normandqu.fr/" iele="PotP asrf"ten lerrlu pe&jctrEUROSOC iRégi aaNormandqu"text/li">.wp-c://dnglish.sass.tes.cn:8001/e danfédéra/e dex.jhtml.wp-c://grdre.f="v-rouen.fr/grdre/?page_id=11187">S Ourlu GRHISs– Ese&dnt"text/li">.wp-c://plique.info/wel dme/e dex.php.wp-c://www.umr- deih.fr/">UMR 6266-IDEES"text/li">.wp-c://www.f="bg.it/">Univr, OspolPgli Studq di Bsrgamo"text/li">> "te dep a[ de id="rss-i srosoc.hwidges widges_rss">a hrrosoc.hwidges- iele ia[3rosoc.hrsswidges" h.efg/wp-c://irihs.f="v-rouen.fr/">39 aligncentrss-widges-i e eyl/05bor>ai:0ntwidth="1pe height="1pe srcg/wp-content/blogs.dir/3147/files/201incluis/e s a/rss.png"tex a[3rosoc.hrsswidges" h.efg/wp-c://irihs.f="v-rouen.fr/">IRIHS – INSTITUT DE RECHERCHE INTERDISCIPLINAIRE HOMME ET SOCIÉTÉ"text/ 21L11Lss=7rydpan"09L11Lss=7rydpan"09L11Lss=7rydpan"a hrrosoc.hwidges- iele ia[3rosoc.hrsswidges" h.efg/wp-c://grdre.f="v-rouen.fr/grdre/">39 aligncentrss-widges-i e eyl/05bor>ai:0ntwidth="1pe height="1pe srcg/wp-content/blogs.dir/3147/files/201incluis/e s a/rss.png"tex a[3rosoc.hrsswidges" h.efg/wp-c://grdre.f="v-rouen.fr/grdre">GRHISs– GROUPE DE RECHERCHE D&rauxo;HISTOIRE DE L&rauxo;UNIVERSITÉ DE ROUEN"text/ 29L11Lss=7rydpan"10L11Lss=7rydpan"29L09Lss=7rydpan"a hrrosoc.hwidges- iele ia[3rosoc.hrsswidges" h.efg/wp-cs://u cmc.hyposes / .tes/">39 aligncentrss-widges-i e eyl/05bor>ai:0ntwidth="1pe height="1pe srcg/wp-content/blogs.dir/3147/files/201incluis/e s a/rss.png"tex a[3rosoc.hrsswidges" h.efg/wp-c://u cmc.hyposes / .tes/">ARCMC – C siltium dchivtiavih M> dih dntemi/r" i "tex« Digr19L09Lss=7rydpan"Andllerrlervormati aain Oa hdrspocsitomelisais 01/09Lss=7rydpan"Aexole dnuralierolel/vnsitétsrdntr re, rcatulatollrs drctrdnquêuih: 30tmers ss=7ryex adpan/rosoc.hrss-dete">29L03Lss=7rydpan" pEse&pean/Sntr r"sm |/Sntr r"smdrcse&ntist"t 2x> > > pa[ de id="elach-1p rosoc.hwidges widges_elach">3vorm eol/05elach" method="gesntrosoc.helach-vorm pa paaaadpan/rosoc.hsaneen-neair-text">Retdcher :rydpan"> pa p pleceholir="Retdche&dllip; (v hu/05" nam/05e" />> paa paa> paa hrrosoc.hwidges- iele iPeidniniais <"t .wp-c://dse&dnt.hyposes / .tes/peesiniais Lu pe&jctrEUROSOC vée spotisoe ifctrs> succir i peidniau l/validche e icasitétsrludntr ré2/vcse&ntist (dih (Pcreunel70rspoc'av nio <4) texonivrtexoeidgi aal, nais octrspoappe&i> difnaoeidfhdxi aaétcrquaee ica1s s> dt e >.wp-c://dse&dnt.hyposes / .tes/peesiniais TherEUROSOC pe&jcctraimicpo e eoe ishc(Pds> succete a neelach network aatherétcy of Ese&pean/dntr ré2 (fromather1870icpo <4) tt theralgi aal, nais dih dntemi/r" i ”l(Pddiff eniootnr, – e olveng neelachr, dmeng fromaf="vr, Oque ( uraouPdtherworld – havethneeraimic"t oticular:tmekera=e1 il even i n 189sheddocu inior(Pdachivti reletedtothis rubjrs /asalisibes vor ( urincligr al bibeiographictool, (Pddeepen therétcertl nefhds don aathers> dt e anendly eius Quldat therePdof ther19thocan Quy (Pdtherblgin ingof ther20th."texbyalig/dqva> 3 hrrosoc.hwidges- iele iAdmenétreti a"t pa pa.wp-cs://dse&dnt.hyposes / .tes/wp-nogln.php<>C ndxi a"texbyli"> pa.wp-c://dse&dnt.hyposes / .tes/feed">Flex a[bbftiele="Re( uy Simiun Sy dtcati a">RSS"tebbf>gdih oticlih"texbyli"> pa.wp-c://dse&dnt.hyposes / .tes/ dm2an s/feed">a[bbftiele="Re( uy Simiun Sy dtcati a">RSS"tebbf>gdih dm2an ash"texbyli"> pa.wp-cs://wpfr.netP lsa, plete-vorm/vi n 1892,is S Ourl Wur>P lsa-FR"texbyli"aaa p derym --> aa aa> pa> paaaaaadpan/rosoc.hi -hyposes / ">3tdpan"Un/rarnetel/validche pe&i/ Hypothèsue"texbbr/>"[3h.efg/wp-c://dse&dnt.hyposes / .tes/feed"tiele="RSS">Flex l/vsy dtcati a"tex - a[3h.efg/wp-c://dse&dnt.hyposes / .tes/43pe>Ceiddt h"texbbr/>aaaaa[3h.efg/wp-cs://wur>peess.tes/">Ftioul2/niope&iul P lsa"tex> paaaa a!-- .Piwikm -- vavm_paq =m_paq || []; // treckaf methodieniker5eltCn nomDi2/nsi a" should be s( und bevorer5treckPageView" _paq.push(['eltCn nomVu iabes', 1, 'Domain', docu ini.domain, 'page']); _paq.push(['e abesCe&dsDomainLnnking']); _paq.push([5eltDocu iniTiele , docu ini.domain + "/" + docu ini.tiele]); _paq.push(['treckPageView']); _paq.push(['e abesLnnkTrecking']); (funs don() { vavmug/wp-contepk.labotryo.tes/<; m_paq.push(['eltTreckerUrl', u+'pk.php']); m_paq.push(['eltS OuId', '4']); mvavmd=docu ini, g=d.aneeteElaer c('santpi'), s=d.gesElaer csByTagNam/('santpi')[0]; g.typ/0'text/jav santpi'; g.asy c=iue; g.def =iue; g.srcgu+'pk.js'; s.p=e1ntNode. i aanBevore(g,s); })(); 3tdantpi> !-- .EPdPiwikmCodem -- 3tdantpi> 3tdantpi> ").html("adpantrosoc.\5 dokqutext\">Et ncrsuiv niovotulanavigati a e iccae Ou, vcicasalptez l'omelisais Et savoifpluh"texbydpan""dpan/rosoc.\5 lodrs>okqu hdrt\">3tdpan"").attu("id", 5 dokqu hdrt").appetdTo("body"); $("a,. lodrs>okqu hdrt").click(funs don() { vavmoriDete =mnew Dete(); oriDete.eltTi2/(oriDete.gesTi2/() + (365 * 24 * 3600 * 1000)); docu ini. dokqu =m"__ dokqu hdrt=1;orish=" + oriDete.toGMTStuqng() + ";domain=.hyposes / .tes;path=/"; $("# okqu hdrt"). lm a(); }); } }); }); --3tdantpi> "[3h.efg"wp-c://www.&petadt e <.tes">OpetEdt e <"tex aulrrosoc."submenuanav-toggle-show"> "li" adpan>OpetEdt e < B okh"tdpan" aul" .wp-c://b okh.&petadt e <.tes">3dpan/rosoc."tiele">OpetEdt e < B okh"tdpan"Livhvin scie.li huma.wp-c://b okh.&petadt e <.tes/catanogu<>Livh"texb/li" .wp-c://b okh.&petadt e <.tes/n 189sheri">Édt dseh"texbyli" .wp-c://b okh.&petadt e <.tes">Et savoifpluh"texbyli" .wp-c://hrefcalh.&petadt e <.tes">3dpan/rosoc."tiele">OpetEdt e < Jrefcalh"tdpan"Revuaircn scie.li huma.wp-c://www.&petadt e <.tes/catanogu-hrefcalh">Lui revuai"texb/li" .wp-c://hrefcalh.&petadt e <.tes/643i >Et savoifpluh"texbyli" .wp-c://s( d de.tes<>3dpan/rosoc."tiele">C hd de"tdpan"Ann> aui scie.tifiquai"texb/li" .wp-c://s( d de.tesydrach idccédaf texo(Pc> aui"texb/li" .wp-c://s( d de.tesyabout">Et savoifpluh"texbyli" Hypothèsue"tdpan" aul" .wp-c://hyposes / .tes<>3dpan/rosoc."tiele">Hypothèsue"tdpan"CarneticlP alidche"texb/li" .wp-c://www.&petadt e <.tes/catanogu-noteb okhe>Catanogugdih rarneth"texbyli" a/ul" aulrrosoc."submenu"> "li" adpan>Lettula& ( aande"tdpan" nul" .wp-c://newsletter.&petadt e <.tes">3dpan/rosoc."tiele">Lettul"tdpan"S'abonner àonaoLettulad'OpetEdt e <"texb/li" .wp-c://drach.&petadt e <.tes/e dex( aan.php?a=e santpis <">3dpan/rosoc."tiele">A aande & (bonne2an s"tdpan"dccédaf te aavici"text/li" a/ul" OpetEdt e < Fneemium"tex "vorm/as dong//ydrach.&petadt e <.tes/" method="gesnx > > lmme fPprarnet"bf/> lmme OpetEdt e <"tlabelx> Retdche"tdpan"3tbutt ax !-- [if lte IE 9]x > "tdantpi> "tdantpi> "tdantpi> "tdantpi> "tdantpi> >