LE FONDS PIERRE RENAUDEL / PIERRE RENAUDEL COLLECTION

Brève introduction au Fonds Pierre Renaudel. Vous pouvez retrouver l’article complet ici. Concernant tous les articles liés à Pierre Renaudel, veuillez cliquer sur le lien suivant A propos de Pierre Renaudel.

A brief introduction to the Pierre Renaudel’s Collection. You can find the full article here. For all the articles about Pierre Renaudel, please click on the following link About Pierre Renaudel.

English version below

C’est un 28 mars 2014, que les archives de Pierre Renaudel  (1871-1935) sont réapparues. Alors que l’exposition Jaurès venait d’ouvrir aux Archives nationales et que la Fondation Jean-Jaurès entamait une « année Jaurès 2014 » riche d’événements, la petite-fille de Pierre Renaudel, Monique Bonnier Pitts nous contacta pour nous proposer dans un premier temps des manuscrits de Jaurès et un buste de son grand-père. Le lundi suivant, au cours de rangements dans le week-end, c’est tout un ensemble de boîtes d’archives et d’ouvrages qu’elle avait mis au jour et qu’il fut possible de découvrir dès le lendemain. Ce sont ces souvenirs, objets, archives et ouvrages, comme réunis et figés dans le temps depuis plus de 60 ans, qui réapparurent au printemps 2014 et furent confiés à la Fondation Jean-Jaurès. C’est donc naturellement que les archives de Pierre Renaudel ont rejoint quelques jours après les contacts avec ses descendants les 1500 mètres linéaires de documents conservés.

Parallèlement, le nettoyage, le reconditionnement et le récolement du fonds d’archives principal commença, l’inventaire est actuellement en cours. Quelques grands ensembles se détachent, et il est nécessaire de souligner la richesse du fonds par déjà tout simplement la période chronologique couverte, de la dernière décennie du XIXe siècle à 1935 : c’est un fonds d’archives unique pour un responsable socialiste face au devenir des archives des organisations partisanes précédant 1905 puis celles de la SFIO. Au total, le fonds d’archives représente  54 boîtes soit environ 250 dossiers, auxquels il faut ajouter l’ensemble des livres et des brochures de sa bibliothèque. L’historien trouvera notamment de riches séries de correspondance et des notes personnelles prises lors de réunions, que ce soient lors de comités de rédaction, des séances de la commission Armée de la Chambre des députés entre 1914 et 1919 ou pendant des réunions internationales dès 1918 puis de l’Internationale ouvrière socialiste après 1923. L’inventaire définitif affinera ces trop brèves remarques.

Le partenariat avec Eurosoc s’inscrit dans une dynamique de valorisation  et plus spécifiquement de la « partie normande » du fonds d’archives Renaudel. L’objectif est de numériser les archives repérées, naturellement pour les préserver des manipulations rendues délicates par l’état de certains documents, et plus largement de les mettre plus rapidement à la disposition des chercheurs pour en favoriser l’analyse historique. Les échanges et les futures contributions scientifiques des historiens intégrés à Eurosoc vont permettre l’étude de ces archives et l’apport de réflexions nouvelles.

Thierry Mérel

Directeur secteur Histoire et Archives de la Fondation Jean-Jaurès

ENGLISH VERSION

The archives of Pierre Renaudel (1871-1935) reappeared on March 28th 2014, it was a Friday afternoon. While the Jean Jaurès exhibition had just opened at the National Archives and the Jaurès Foundation had started an eventful year devoted to him in 2014[1], Monique Bonnier Pitts – Pierre Renaudel’s granddaughter – contacted us in a first phase to offer us manuscripts by Jaurès and a bust of his grandfather. The following Monday, after having tide up archives in the weekend, she had uncovered a whole set of archives boxes and books that we were able to access the very next day.

A few major sets stand out but it is necessary to underscore the richness of the collection. First, the chronological period covered is simply tremendous: it goes from the last decade of the 19th century to 1935; this collection of archives therefore represents something unique for a socialist leader in the face of what will become of the partisan organizations’ archives before 1905 and then the archives of the French Section of the Worker’s International. All in all, this collection of archives represents 54 boxes, approximately 250 files, to which must be added all the books and brochures of his library. Historians will notably find rich series of correspondence and personal notes taken during meetings, whether it be during editorial boards, sessions of the Chamber of Deputies’ Army Commission between 1914 and 1919 or during international meetings as early as 1918 and then during meetings of the Second International after 1923. The final inventory will refine those too brief comments.

The partnership with Eurosoc participates in this dynamics and will aim more specifically to enhance the “Norman part” of the Renaudel collection of archives. The objective is to digitalize the identified archives in order to first, preserve them from manipulations (the state of some documents made them delicate to handle) and more broadly, to make them available more quickly to researchers in order to encourage their historical analysis. The exchanges and future scientific contributions of the historians included in the Eurosoc project will allow the study of these archives and provide some new thinking.

European Socialism | Socialisme européen