Le fonds Georges Haupt / Georges Haupt Collection

La bibliothèque de la Fondation des Maisons de Sciences de l’Homme (Paris) vient de rendre public il y a quelques mois le fonds d’archives de l’historien Georges Haupt (1928-1978). Celui-ci comprend notamment d’importantes archives relatives à l’histoire du socialisme européen avant la Première guerre mondiale, notamment sur l’Europe de l’Est et les Balkans. Haupt avait notamment conservé une partie significative des archives de Camille Huysmans, homme politique belge qui fut secrétaire du Bureau du Socialiste International, l’organe de direction de l’Internationale socialiste au début du vingtième siècle fondée en 1900. Dans ce fonds, on découvre ainsi de nombreux documents inédits, notamment des correspondances entre le BSI et de nombreux socialistes en Europe et dans le monde. Haupt avait publié  de son vivant la première partie de ces correspondances.

En tout, plus d’un millier de documents originaux confiés à Georges Haupt se retrouve dans ce fonds d’archives, pour partie totalement inédits. C’est le cas par exemple d’une lettre de Hardling adressée à Huysmans sur les premiers développements du socialisme en Chine, lettre en anglais qui va être traduite en chinois et publié dans le Yearbook of socialism (Shanghai) en 2016, dans le cadre du partenariat mis en place par EUROSOC. Cette lettre était citée partiellement par Haupt lui-même – qui disposait donc  – dans La Deuxième Internationale et l’Orient (co-écrit avec Madeleine Rebérioux en 1967) mais était restée dans son intégralité totalement inédite. Des recherches approfondies permettront certainement de repérer des documents du même type.

Les archives Georges Haupt contiennent par ailleurs de nombreux manuscrits, dont certains inédits, sur l’histoire du socialisme ; il menait notamment un important travail sur la figure du socialiste puis communiste Christian Rakovski. Plusieurs chercheurs français travaillent ainsi actuellement sur ce riches fonds d’archives, dont par exemple Lucie Guesnier, qui soutiendra une thèse de doctorat sous la direction de Michel Dreyfus sur l’histoire du socialisme en Roumanie en septembre 2016.

Le lecture désireux de mieux connaître la trajectoire de Georges Haupt pourra se reporter au numéro spécial des Cahiers Jaurès coordonnée par Jean-Numa Ducange et Marion Fontaine (Cahiers Jaurès « Georges Haupt, l’Internationale pour méthode », Cahiers Jaurès, n° 203, janvier-mars 2012), dont les textes sont pour l’essentiel issus d’une journée d’étude tenue à l’université de Bergame, nouveau partenaire d’EUROSOC.

Quelques éléments peuvent être rappelés ici. Haupt est né en Roumanie en 1928 et mort prématurément d’une crise cardiaque à Rome en 1978. Né à Satu Mare, en Transylvanie, dans une famille de la bourgeoisie juive, il passa son adolescence à Auschwitz comme Juif déporté. A la libération, il mène dans un premier temps une carrière académique fulgurante dans la nouvelle Roumanie socialiste. Après des études à Léningrad, il entre jeune comme professeur à l’Académie des Sciences comme spécialiste de l’histoire du socialisme, notamment des rapports entre sociaux-démocrates roumains et russes avant 1914. En 1958, présent en France pour un colloque, il décide de rester et de ne plus retourner en Roumanie. Après d’importantes difficultés, il obtient un poste à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et anime un séminaire sur l’histoire de la Deuxième Internationale où tous les meilleurs spécialistes de l’époque seront invités. Il soutient une thèse sous la direction d’Ernest Labrousse, le grand historien de l’économie et fin connaisseur de l’histoire du socialisme, publié en 1964 : La Deuxième Internationale, 1889-1914. Etude critique des sources. Essai bibliographique. Parallèlement il mène une active politique de publication, notamment dans le cadre de la maison d’édition de François Maspero où il dirige la collection « Bibliothèque socialiste » à partir de 1963. La collection publie de nombreux classiques ainsi que des ouvrages rares voire inconnus sur l’histoire des mouvements ouvriers dans leurs différentes sensibilités. Quarante ouvrages furent publiés dans cette collection dont de nombreuses références qui demeurent encore utilisables aujourd’hui. Il vaut la peine de mentionner toute la collection ici que fera l’objet d’un billet le 20 juin [1].

Jean-Numa Ducange
Coordinateur d’EUROSOC

[1] Nous reprenons la liste établie sur le très riche site du collectif Smolny en le confrontant au catalogue de la Bibliothèque Nationale de France.

European Socialism | Socialisme européen